Image

Image

Les Cartes de Tarot Qui Font Peur

C’est le moment de surmonter vos a-priori sur ces cartes de tarot et d’aller au-delà des apparences. Il est normal que votre première réaction face aux cartes XIII, Le Diable, La Maison Dieu, et La Lune soit la peur ; peur que les cartes annoncent un malheur, une malveillance, de la douleur, de la souffrance, peur d’une catastrophe terrible, voire de la mort.

Or, comme pour les cartes du tarot qui inquiètent et dérangent, ces cartes qui font peur cachent aussi sous leur apparence des sens profonds positifs.

Explorez ci-dessous les apparences et les sens profonds des cartes qui font peur, et consultez des interprétations de tirages dans lesquels elles figurent.

Clé du Tarot

Apparences et sens profonds de la carte de Tarot XIII

Les apparences de la carte de tarot XIII

XIII (la carte sans nom) porte un numéro fatidique que les gens superstitieux redoutent, au point par exemple que dans le monde entier des hôtels refusent de l’inscrire sur une porte de chambre.

En plus, XIII est horrible à voir: c’est un squelette en marche. Il est entouré de restes humains déchiquetés et il est le seul responsable de ce charnier. Il est armé de la longue faux de La Mort. On l’assimile spontanément à La Grande Faucheuse (1).

Il piétine froidement les têtes. Le sol est noir comme les Enfers souterrains. La Faucheuse avance impitoyablement et n’épargne personne, du simple mortel au roi.

Les sens profonds de la carte de tarot XIII

En fait le nombre XIII est un monobloc, indivisible sous peine d’obtenir un nombre à virgule. Il est le symbole de ce qui est entier et authentique. Dans les livres de magie, XIII est la mort suivie de résurrection ou de réincarnation. En chiffres arabes, 13 et l’addition de 1 et de 3, soit 4: c’est la stabilité de l’Empereur, ce sont les 4 piliers qui portent le monde.

L’Arcane sans Nom est robuste et énergique. Sa colonne vertébrale est en forme d’épis tressés, elle porte en elle la force vitale et nourricière du blé. Le sol qu’elle foule est gorgé des forces venues des profondeurs terrestres.

Avec sa faux, XIII se livre au grand nettoyage et élimine l’inutile et le superflu. Elle mène une action d’épuration salutaire pour le futur. Ce n’est pas la mort que XIII sème sur son passage, mais les nombreuses possibilités de recommencer en mieux et en plus beau.

XIII est quelqu’un de juste, qui n’établit pas de hiérarchie entre les gens. Elle analyse la valeur réelle de chacun. XIII est autant les qualités féminines que les qualités masculines, on peur dire «il» ou «elle» quand on parle de lui (d’elle).

Clé du Tarot

Apparences et sens profonds de la Carte de Tarot Le Diable

Les apparences de la carte de tarot Le Diable

Le Diable est laid, ses yeux louchent, il est lubrique, c’est un tortionnaire sadique, il réduit les gens en esclavage. Ses griffes sont faites pour lacérer et tuer.
Il sourit et nous fait un signe de la main: Il se moque de nous et nous prévient qu’il viendra s’emparer de notre âme quand il le voudra. Son sourire est machiavélique.

Ses ailes de chauve-souris réveillent en nous les peurs ancestrales du noir. Le Diable est le Prince des Ténèbres.

Il est celui qui fait le mal et qui éveille les mauvaises tentations.La carte nous promet un Enfer sur terre. Ou dans l’au-delà.

Les sens profonds de la carte de tarot Le Diable

Le Diable du Tarot de Marseille est quelqu’un d’une intelligence profonde et d’un pouvoir de compréhension rapide et étendu. Il est doté de clairvoyance, dans les deux sens du terme: la clarté de jugement et le sixième sens. Malgré ses yeux qui louchent, son regard intérieur est perçant et tenace.

Il est à la fois homme et femme, il se suffit pour engendrer quelque chose de parfait: il gère toutes les étapes de ses projets, de la conception à l’enfantement, en passant par la gestation. C’est un être supérieur, car sa force physique et sa puissance spirituelle dépassent la norme.

Il tient le glaive de la justice, il tranche sans préjugés pour séparer le bon du mauvais.

Clé du Tarot

Apparences et sens profonds de la Carte de Tarot La Maison Dieu

Les apparences de la carte de tarot La Maison Dieu

La Maison Dieu n’a rien de réjouissant: elle montre deux êtres qui chutent lors d’une violente explosion. Elle suggère un Dieu punisseur qui crache une langue de feu destructrice.

Cette «maison de dieu» est un édifice dont le sommet s’écroule. La carte annonce la destruction. La punition divine décapite, elle anéantit ce dont on est le plus fier. Elle nous dépouille de notre autorité sur les autres.

Les sens profonds de la carte de tarot La Maison Dieu

Les êtres qui tombent dans cette carte subissent une chute purificatrice. Ils se réceptionnent sans dommage sur les mains et retrouvent leur vitalité en se rechargeant grâce aux forces telluriques. La destruction dont leur édifice est l’objet n’est que partielle. Seul ce qui symbolise leur mégalomanie est atteint.

La flamme qui a jailli du ciel est le symbole de la purification par le feu, qui entraîne la résurrection. Nous serons comme le phénix qui renaît de ses cendres (2). Ou bien cette flamme jaillit de la tour, délivrée par la décapitation de l’édifice, c’est la libération de ce que nous tenons caché en nous-mêmes et l’appel à exprimer notre véritable personnalité.

La Maison Dieu est en fait la preuve de la solidité de ce que de simples mortels peuvent édifier dans leur vie. La tour est enracinée dans le sol, elle reste droite malgré la perte de son toit. Même ceux qui sont frappés par un malheur sont plus solides qu’ils ne le pensent, tôt ou tard ils auront la force de se reconstruire.

Clé du Tarot

Apparences et sens profonds de la Carte de Tarot La Lune

Les apparences de la carte de tarot La Lune

La Lune cache le Soleil qui pleure des larmes de sang. Cette éclipse annonce des cataclysmes dévastateurs.

Deux bêtes féroces s’affrontent et leurs hurlements glacent le sang.

Dans un bassin aux eaux troubles, un monstre marin monte à la surface. Ses pinces sont menaçantes. Quels autres dangers se cachent dans les profondeurs de ces eaux? Nous vivons un moment de terreur.

L’image voilée de cette bête monstrueuse évoque les recoins sombres de l’âme, les endroits où germent en secret le mal, les déviances, la folie, les pensées inavouables.

Les sens profonds de la carte de tarot La Lune

La Lune et Le Soleil sont unis, ils sont la réunion de leurs forces respectives: celles du soleil distribuent la vitalité, elles fécondent la terre et les esprits; celles de la lune aspirent jusqu’à elle les rêves et l’imagination créatrice. La lune est une mère bienveillante qui veille sur nous pendant notre sommeil.

Ces astres sont la part féminine et la part masculine qui se trouvent en chacun de nous et qui contribuent à forger notre personnalité, quand nous savons les concilier.

La scène que nous présente la carte de la Lune est donc une promesse de fécondité créatrice, et d’équilibre par la réunification de notre yin et de notre yang et de nos tendances intérieures opposées (3). Elle apaise nos tensions.

Les deux animaux dont les pattes se touchent sont la réunion de nos contraires, l’accord entre la chair et l’esprit, entre l’instinct et la raison, entre le moi conscient et le moi inconscient.

La tête de ces bête dressée vers les hauteurs du ciel symbolise la volonté de se hisser à un degré de spiritualité et de perfection plus élevé.

L‘écrevisse géante est ce qui se cache dans les replis de notre cerveau et qui échappe à notre conscience. Elle nous rappelle le pouvoir que notre subconscient et notre inconscient ont sur nous. Elle nous demande d’écouter nos voix intérieures. Elle est nos forces mystérieuses, qu’on ne peut expliquer de façon rationnelle.
ont la force de se reconstruire.

Clé du Tarot

Rassurez-Vous

Il est temps de remettre à leur juste place XIII, le Diable, la Maison-Dieu et la Lune. Et de rassurer tout un chacun: ces arcanes ont des significations fortes, mais elles ne sont pas annonciatrices de malheur. Si elles frappent l’imagination, c’est pour mieux ouvrir les yeux de celui qui doit changer sa façon de vivre. Ce sont des conseillères bienfaitrices.

Clé du Tarot

Exemples de Tirages

Pour vous faire changer d’avis sur ces cartes, nous vous proposons d’observer quatre tirages à trois cartes. Chacun contiendra au moins un des quatre arcanes qui effraient. Pour vous entraîner à voir au-delà des apparences, essayez d’abord d’interpréter seuls ces trois tirages.

N’oubliez jamais que les cartes, quelles qu’elles soient, ne prédisent pas l’avenir, elles mettent en lumière la véritable personnalité du consultant et elles proposent des solutions à son problème.

PREMIER CAS, celui de John

John est fébrile: il a la mauvaise impression d’aller à la dérive, de ne plus maîtriser sa vie. Son quotidien ne le satisfait plus. Il est dépressif, et il ne sait pas par où commencer pour apporter à son état des changements salutaires. Sa question est: «Que dois- je faire pour aller mieux?»

Avant toute chose rappelez-lui que la bonne question n’est pas «Que faire?» mais «Quelles sont les causes de mon mal-être?». Pour trouver le bon remède, il vaut mieux commencer par s’intéresser aux sources du mal.

John tire trois cartes.

Cliquez ici pour voir le tirage de John

DEUXIEME CAS, celui de Fiona

Fiona est une femme de quarante ans. Elle vit seule, sans enfant, elle exerce une profession qui lui plaît et lui permet de vivre confortablement, elle possède quelques amis fidèles. Mais elle a du mal, malgré la maturité, à se projeter dans le futur et à faire des projets. Elle ne souhaite pas en parler avec sa meilleure amie car elle ne veut pas être plainte, elle tient à maintenir auprès des autres l’illusion qu’elle domine sa vie et sait prendre des décisions.

Fiona demandent au tirage de produire sur elle une catharsis salutaire propre à l’aider à mieux se connaître. Elle considère cette lecture des cartes comme le coup de starter qui va la pousser à agir, au lieu de continuer à faire l’autruche en se cachant les véritables raisons qui l’empêchent de progresser dans sa vie.

Fiona sait que chaque nouvelle décision de sa part qu’elle mettra à exécution aura une influence sur son futur. Les cartes sont pour elle un moyen d’aller chercher les ressources qui se trouvent en elle pour sortir de son immobilisme.

Cliquez ici pour voir le tirage de Fiona

TROISIEME CAS, celui de Jean- Pierre

Jean-Pierre vient consulter les cartes parce qu’il ne va pas bien moralement et il somatise. Pourtant il est fier de son parcours: issu d’une famille modeste et mal structurée, il a su à la force du poignet se hisser à une position sociale imposante et fonder un foyer stable. Malgré tout, à la cinquantaine, encore fringant, il se sent inexplicablement insatisfait, et il veut savoir à quoi est dû cette sensation de manque.

Cliquez ici pour voir le tirage de Jean-Pierre

DERNIER CAS, celui d’Alexis

Alexis, parvenu à l’âge où la loi nous considère responsables de nos actes, débute dans le monde du travail et est fier d’accéder à son autonomie. Mais par moments cette liberté lui fait peur et il se demande s’il n’a pas quitté trop vite le nid sécurisant que lui offraient ses parents. Il cherche l’avis des cartes.

Cliquez ici pour voir le tirage d’Alexis

Clé du Tarot

Conseils lors du tirage

Faites en sorte que quand vous vous retrouverez face à ces cartes dans un tirage, votre pensée soit claire et votre lecture juste. Oubliez tout conformisme, innovez. Sortez souvent de votre jeu les cartes avec lesquelles nous venons de passer un moment. Prenez le temps de vaincre vos a-priori et attachez-vous à observer les petits détails qui font les grandes différences.

Clé du Tarot

Conclusion

Les cartes du Tarot de Marseille, qui d’ordinaire font peur, sont en fait des messages de destructions obligatoires positives, bienfaisantes, et de reconstruction efficace.
Vous avez dû vous rendre compte que les éléments de chacune des trois cartes qui font peur n’ont pas été interprétés de la même façon selon les cas. En effet, la personnalité du consultant, ainsi que la signification des deux autres cartes, influent sur le sens de ces arcanes majeurs.

Si la carte de LA LUNE est interprétée dans deux pages différentes ( «Ces cartes qui dérangent» et «Ces cartes qui font peur»), une fois comme carte dérangeante et une fois comme carte effrayante, c’est parce que selon le degré d’imagination de chacun, cet arcane peut être ressenti avec des degrés différents de répulsion.

Clé du Tarot

Références

(1) Mort (mythologie), https://fr.wikipedia.org/wiki/Mort_(mythologie), page consultée le 26/9/2019

(2) La renaissance du Phénix : Mythe(s) et symbole(s), https://www.academia.edu/3520654/La_renaissance_du_Ph%C3%A9nix_Mythe_s_et_symbole_s_, page consultée le 26/9/2019

(3) Yin et yang, https://fr.wikipedia.org/wiki/Yin_et_yang, page consultée le 26/9/2019