Histoire du Tarot - Tarots d'Aujourd'hui

Histoire  du Tarot - Tarots d'Aujourd'hui

Histoire du Tarot – Tarots d’Aujourd’hui

La Grande ouverture créative dans l’histoire du tarot.

Nous sommes très nombreux aujourd’hui à donner aux tarots une place familière, que nous soyons adeptes de la lecture des cartes ou simples amoureux de l’art.

Le tarot aujourd’hui se décline au pluriel. Il est le choix et l’expression débridée. Il cherche à approcher d’encore plus près les mystères des cartes, qui sont les mystères de notre personnalité,de notre inconscient, de l’univers tout entier.

Pour atteindre ce but, le tarot moderne reconnaît le savoir profond du Tarot de Marseille sur les ressorts de l’être humain et de ses rapports avec ce qui l’entoure.

Clé du Tarot

Le tarot moderne, liberté et fidélité.

Deux grandes tendances se croisent depuis le XX° siècle dans les tarots qui sont à notre disposition: la liberté de la créativité, l’attrait de la nouveauté, et la fidélité aux tarots de Marseille (ceux à l’imagerie médiévale, et parfois ceux hérités des XIII° et XIX° siècles ).

Les XX° et XXI° siècles n’hésitent pas à se servir des cartes pour parler du monde tel qu’il est à notre époque et de ses liens étroits avec les situations représentées dans les cartes médiévales du Tarot.les cartes modernes utilisent des courants artistiques contemporains pour transcrire ces situations atemporelles de la vie humaine déjà présentées par Le Tarot de Marseille.

Avec les tarots modernes, nous renouons avec l’aspect artistique confirmé des premiers tarots connus, peintures de talent. Car les tarots modernes sont souvent de pures créations artistiques. Leur force leur vient aussi de la liberté d’adaptation et d’inventivité, que les peintres sollicités par les Visconti n’avaient pas à leur époque. Cette grande diversité des arts picturaux d’aujourd’hui et la liberté d’expression qu’ils offrent permet d’offrir à chacun la possibilité de trouver LE tarot qui lui convient, celui qui lui plaît, lui parle et l’inspire.

Clé du Tarot

Les pratiques divinatoire aujourd’hui.

Les XX° et XXI° siècles sont ouverts aux sciences occultes, et les scientifiques commencent à prendre en compte les dimensions cachées de notre monde. Internet, ce formidable outil de connaissances, permet la divulgation des savoirs et des pratiques divinatoires. Le tarot, de nos jours, est souvent associé à d’autres moyens de divination: le pendule, la numérologie…

Les taromanciens innovent dans la pratique des tirages et la façon de lire les cartes, ils osent sortir des sentiers battus. L’interprétation des cartes devient une pratique à la portée de tous ceux qui s’intéressent au tarot, de ceux qui sentent en eux des pouvoirs intuitifs qui ne demandent qu’à être développés.

Bien sûr,cette démocratisation des cartes du tarot entraîne une dérive non négligeable: celle qui consiste à faire croire que la divination par les cartes est un passe-temps comme un autre ou jeu amusant à la portée de tous. Elle est une aubaine pour les charlatans, qui peuvent escroquer aisément les personnes à la recherche d’une solution à leur mal-être.

Les batailles rangées entre les partisans de telle ou telle école sont toujours aussi actives. L’étude de l’histoire des tarots, de leur évolution devient une science pointue qui s’appuie sur des recherches sérieuses et des repères authentiques, avec les mêmes méthodes d’investigation que celles des historiens. Certains passionnés ont acquis un savoir encyclopédique impressionnant.

Mais l’essentiel, c’est que le tarot, les tarots ont bien vécu leur passage dans un nouveau millénaire.

Clé du Tarot

Les fabricants et les concepteurs contemporains.

En 1900, le cartier GRIMAUD met pour la première fois en service une machine offset à imprimer les cartes. Comme elle n’imprime qu’une couleur à la fois, Grimaud, pour baisser le coût, diminue le nombre de couleurs. C’est ainsi qu’est lancé en exclusivité en France ce que Grimaud appelle L’ANCIEN TAROT DE MARSEILLE, qui semble fidèle au Tarot de Marseille en vigueur depuis des siècles.

La divination par le tarot étant considéré pour l’instant comme un marché moins lucratif que les jeux de distraction avec des cartes, on continue à produire des tarots pour l’agrément.

Pour des joueurs de cartes, le tarot mis sur le marché par Grimaud est trop encombrant en taille et en nombre de cartes à tenir dans la main. L’État, intéressé entre autres par les bénéfices engrangés dans les caisses par les taxes sur les jeux de cartes, demande donc à une autre maison d’édition l’édition d’un tarot différent, appelé LE TAROT NOUVEAU, qui ne remportera pas non plus tous les suffrages des joueurs.

Avec la machine offset, le monde de la carte devient une industrie. Grimaud, au début du XX° siècle, et enfin Marteau en 1930, avec Grimaud, son éditeur, qui s’inspirent de Camoin l’Ancien , éditent l’actuel Tarot de Marseille nommé «Ancien Tarot de Marseille».

On sait aujourd’hui que le choix des couleurs par Camoin avait déjà été fait par souci d’économie à la fin du XIX° siècle. Ce qui n’enlève pas de la valeur au jeu ainsi refait. Quant au tarot de Paul Marteau, il est jugé sans tournures de langage par l’auteur du site « Les Secrets du Tarot » (dans un article du 28 avril 2013 sur « Le Tarot de Nicolas Conver, 1760 »), qui écrit que ce tarot «n’est pas sans poser un certain nombre de problèmes pour tout amateur d’authenticité».  Nous citons aussi: « Il [ Paul Marteau] commit la trahison par excellence: bidouiller, triturer, malaxer une tradition ». Marteau est accusé d’avoir produit à des fins commerciales une « médiocre copie du Conver ».  Malgré tout, l’auteur de ce pamphlet tempère son coup de gueule en reconnaissant que l’Ancien Tarot de Marseille mérite sa place parmi les tarots de base de la cartomancie: «Il faut admettre que ce Tarot est tout de même absolument magique.»

Le tarot que nous nous nous servons sur ce site est celui de Grimaud/ Marteau. Les cartes sont de qualité, taillées dans un bristol épais qui ne se déforme pas, les coins arrondis ne se cornent pas, le dos des cartes est taroté (une carte tarotée porte au dos un petit dessin géométrique qui se répète sur toute la surface) en bleu grisé, couleur propre à favoriser la concentration et la pénétration dans le monde de l’intuitif.

Clé du Tarot

Le tarot, un commerce.

Après 1945, la profession de cartier est libérée de la main-mise de la Régie. En 1946, les jeux de tarots se répandent parce qu’il est décidé d’en mettre un paquet dans chaque colis des militaires. Ce passe-temps plaît, d‘autant plus que chacun réinvente les règles à sa façon.

En 1964, il ne reste que 4 usines de cartes en France, dont France Cartes établie à Nancy qui gère 65% de la production.

La carte trouve à nouveau un débouché prometteur avec la divination. Aux jeux traditionnels, on rajoute des tarots nouveaux: des artistes de tous bords se prennent de curiosité pour les tarots. Les cartes les inspirent et ils créent des versions personnelles fortes. Et cela plaît aux gens dans le monde entier.

Pour toucher un large public, des études de marché sont menées et devant la diversité des attentes des acheteurs, l’industrie de la carte répond par la diversité des tarots proposés. Aux XX° et XXI° siècles, les tarots nouveaux foisonnent dans tous les coins du monde.

Clé du Tarot

Le rôle des tarologues dans la création des cartes.

Des pointures en tarologie, comme Kris Hadar (né en 1950), Français installé au Québec, produisent des tarots souvent marginaux et créatifs.

Parlons surtout, de Philippe Camoin, descendant de Jean-Baptiste Camoin, qui dans les années 1990 s’associe à Alexandre Jodorowsky pour reconstituer le tarot de Marseille d’origine. Leurs travaux de reconstitution se termineront en 1997. Leur façon de pratiquer la lecture des cartes est particulière. Jodorowsky affirme en particulier que  » Le tarologue doit s’effacer devant la Présence », cette force universelle supérieure avec laquelle les cartes du tarot ( entre autres) permettent de communiquer.

Clé du Tarot

La variété des tarots d’aujourd’hui.

La variété répond d’abord à l’usage que l’acheteur veut faire de son tarot et de ses goûts. Par exemple, on peut offrir un tarot animalier à une jeune personne, un tarot sexuel pour un amateur de plaisirs, de belles images aux rêveurs qui aiment s’évader, des représentations ésotériques pour les adeptes du mysticisme, un tarot psychologique ou philosophique pour celui qui cherche des réponses à ses questionnements existentiels…

Les amateurs de dessins satiriques trouveront dans des tarots des personnages truculents traités à la manière de la BD.

Certains créateurs iront adopter le principe des romans-feuilletons comme «Nous Deux» en utilisant la photographie pour reconstituer les images du Tarot de Marseille avec les corps d’acteurs et d’actrices tatoués légèrement couverts d’un drap (avec LE TAROT DES MES DRAPÉES ET TATOUÉES).

On satisfait aussi les romantiques (AVEC LE ROMANTIC TAROT), les amateurs de belles images dans le style Art Nouveau (avec LE TAROT ART NOUVEAU LENORMAND), les mystiques, les amateurs de vampires, les adeptes du karma, les gens qui cherchent un outil d’ordre psychanalytique,…

Clé du Tarot

La tendance au noir et blanc

La grande nouveauté est le dépouillement judicieux de tarots qui n’utilisent que le noir et le blanc . Nous obtenons avec ces tarots le même effet artistique fort que celui des photographies en noir et blanc d’un Doisneau ou d’un Nièpce.

Dans un autre registre encore, LE BLACK AND WHITE TAROT, présenté dans un coffret noir sobre et élégant, redessine au crayon des scènes proches des contes de fées. On est transporté dans un monde vu par un enfant et on retrouve sa spontanéité d’imagination de quand on était petit.

Paru en 1974 en Californie, LE PSYCHO-TAROT des Hurley et de Horler est entièrement en noir et blanc ; Il s’inspire des archétypes occidentaux présents dans le Tarot de Marseille pour proposer sous forme de cartes des situations qui aident le consultant à mieux comprendre ses proches, son environnement, sa propre personnalité, ses désirs enfouis. Deux cartes sont ajoutées, l’une entièrement blanche et l’autre entièrement noire, permettant au consultant de libérer son imagination. Certaines images dénudées Tarot de Marseille dans le mouvement de libération sexuelle de l’époque peuvent paraître osées aujourd’hui.

Dans un autre registre, LE TAROT DU DECAMERON réinvente le tarot en proposant des scènes érotiques en noir et blanc aux tracés marqués et vigoureux.
Parlons aussi du TAROT NOIR, dans lequel les cartes du Tarot de Marseille sont redessinées et colorées, tout en leur gardant leur aspect médiéval. Sur la boite est indiqué en sous-titre: Imagerie médiévale populaire. L’effet est saisissant. Dans quelques cartes, de façon quasi invisible se sont glissées des couleurs délavées comme des bleus et des verts transparents.

Clé du Tarot

Derniers mots sur les Tarots d’Aujourd’hui

Les sites et les ouvrages livresques ne sont pas tous d’accord sur l’histoire du tarot et sur ses origines. Ni sur la valeur authentique des différentes versions de ce jeu de cartes. De même il est difficile de comprendre pourquoi des cartes créées pour la noble tâche de la divination et de la propagation de la connaissance de la vie sont devenues pendant longtemps un simple jeu d’agrément ou d’argent.

Mais peu importe où est né le premier tarot, et peu importe laquelle, parmi les différentes versions du tarot de Marseille, est la plus fidèle au tarot d’origine. Peu importe aussi l’allure des personnages et les situations dessinées dans les cartes, modernes ou pas. Tout tarot, quel qu’il soit, a le pouvoir d’ouvrir la porte sur l’inconnu du futur, de percer le secret des liens étroits entre les événements d’une vie et les forces universelles, de mettre au grand jour les vérités enfouies, de distiller les savoirs supérieurs.

Les tarots d’autrefois ont été inventés dans ces buts par des gens appartenant au monde de la divination et du sacré. Ou bien par des personnes qui ont codifié leurs savoirs sur la vie grâce aux cartes, pour pouvoir transmettre à travers les générations leur philosophie de vie.

Aujourd’hui nous continuons cette tradition avec fidélité. Les tarots ne sont pas que des curiosités. Au même titre que le Street Art, les expositions artistiques, ils sont aussi de formidables sources de connaissances pour les sociologues et sont représentatifs à la fois de l’évolution de la société et de la permanence de la nature humaine.